Un sourire
à la fois

Faire un don

En bref

La Caravane Philanthrope est un collectif d’artistes humanitaires impliqués dans la société et habités par le désir de changer le monde un sourire à la fois. Notre organisme, constitué au Québec, rassemble une trentaine d’artistes, pour la plupart québécois, mais comptant aussi quelques canadiens et européens.

Nous intervenons auprès d’enfants vulnérables et de populations marginalisées au Québec (personnes en situation d’itinérance, CHSLD, communautés de Premières Nations, etc.) et un peu partout dans le monde (camps de réfugiés, orphelinats, bidonvilles, etc.).

Nos projets, nombreux et variés, contribuent au bien-être et à l’épanouissement d’individus et de leur communauté, à travers diverses pratiques artistiques et sociales, mais principalement le cirque social et le clown humanitaire.

Faire un don

Projets humanitaires

ÇA FAIT UN AN QU’ON EXISTE ! :D

Cette semaine a eu lieu notre toute première Assemblée Générale! Nous sommes fiers de vous annoncer que nous...

Lire la suite

Spectacles pour briser l’isolement des ainés

En cette période de pandémie, où la solitude et la détresse émotionnelle battent leur plein, nos artistes se...

Lire la suite

Clown de pandémie : Les aventures de Ti-Cass

Le terrain de jeu de Ti-Cass a toujours été les résidences pour aîné·es et CHSLD. Lui et ses...

Lire la suite

Un p’tit mot de notre dictateur clown en chef (Guillaume Vermette)

 

C’est pendant un projet de clown thérapeutique en Bolivie, en juillet 2019, que notre chère Marie Veillette et moi-même on s’est regardé dans les yeux et qu’on s’est dit avec beaucoup trop d’enthousiasme : “on fonde un organisme!”. Le 1er octobre 2019, avec Dany Hamel et Benoît Gonneville Damme, on signait les premiers papiers officiels. À peine un mois plus tard, 6 d’entre-nous partaient dans un camp de réfugiés à Samos, en Grèce; notre premier projet.

 

J’ai appris récemment qu’un organisme, normalement, ne commence pas ses activités avant d’avoir tenu son Assemblée Générale de Fondation. Que voulez-vous, une gang de clowns, ça fait rarement les choses comme les autres. Notre belle p’tite Caravane existe seulement depuis octobre 2019. La quantité de nos réalisations peut sembler impressionnante pour un si jeune organisme. En réalité, nombreux de nos projets et de nos idées étaient réfléchies et discutées depuis des mois, voire des années.

 

Avant, tout passait sous la bannière de “Guillaume Vermette le clown humanitaire”. C’était la continuité naturelle de plusieurs années de projets personnels. Je voulais en faire plus et m’entourer d’une équipe, alors je faisais de mon mieux pour organiser des projets et rassembler des gens, avec mes compétences et mes connaissances limitées.

 

Une quantité impressionnante de belles personnes s’offraient quotidiennement pour m’aider, s’impliquer auprès des réfugiés, briser l’isolement dans les CHSLD, répandre du bonheur, etc. La plupart ne savaient pas par où commencer, comment se former et où donner de leur temps. Effectivement, les opportunités dans notre milieu sont trop rares. C’était évident qu’il nous fallait un organisme, une structure officielle et mieux organisée, pour démocratiser les pratiques du clown thérapeutique, du cirque social et du clown/cirque humanitaire.

 

Il fallait une entité autonome et séparée de l’individu (moi moi moi je je je suis cool parce que je passe à Deux Filles le Matin), pour véritablement devenir une équipe. C’est un processus qui se fait étape par étape et qui est toujours en cours. Un pas énorme a été fait dans ce sens dans la dernière année; légalement et financièrement, la Caravane Philanthrope existe indépendamment de ma p’tite personne. Aussi, la Caravane Philanthrope a maintenant une identité propre à elle et qui continuera de se développer. Le nom, le logo et le slogan “Un sourire à la fois” ont été créés en consultant un maximum de gens qui étaient impliqués dans nos projets. La mission, les valeurs et les objectifs ont été réfléchis en équipe avec le conseil d’administration et, je l’espère, seront réfléchis à nouveau en incluant nos membres dans le processus.

 

Les projets, le plan d’action et la plupart des grandes décisions viennent de moi, tout seul et habillé en mou dans mon salon. Par nécessité je suppose, et par désir ardent de réaliser des belles choses immédiatement. J’ai fait de mon mieux pour m’improviser directeur, en utilisant mon gros bon sens et en consultant notre équipe.

 

Je n’aurai jamais réussi sans être appuyé par un conseil d’administration composés d’humains aussi exceptionnels et compétents. Sans oublier tous les autres humains exceptionnels qui sont impliqués dans la Caravane; artistes, bénévoles, collaborateurs, partenaires… vous! C’est vous tous, cette « armée du bonheur » dont je n’arrête pas de me vanter et de crier sur tous les toits.

 

Une première année pour un organisme (je le découvre à mes dépends), c’est compliqué en saperlipopette. Les formalités, telles les règlements généraux, me dépassent complètement. Je pense que je peux parler pour la majorité des clowns en affirmant qu’on ne comprend pas très bien à quoi ça sert tout ça. C’est contre notre nature d’attendre après une virgule dans un document pour aller faire sourire les gens. Mais n’empêche, j’ai appris à mieux comprendre et découvrir ces formalités. Je me rends compte que ces virgules et ces tournures de phrases sont cruciales pour que la Caravane puisse exister et se développer à son plein potentiel.

 

Le conseil d’administration s’est donc penché en priorité sur cette poutine administrative et ce travail de fond. Pendant ce temps, il me faisait confiance (probablement trop) dans mon travail de directeur général. Maintenant que c’est fait, il va pouvoir s’attaquer au “concret”; peaufiner notre mission, établir un plan d’action, créer un code d’éthique, définir et encadrer davantage le rôle du DG, etc. Bref, on a encore beaucoup de travail sur la planche.

 

Mon souhait, c’est qu’au fur et à mesure que la Caravane se structure et se développe, je puisse quitter progressivement le rôle de Directeur Général, pour n’être qu’un simple clown au sein d’un organisme bien huilée et complètement autonome. Qui sait, peut-être qu’un jour on n’aura même plus de directeur, pour laisser place à une forme de co-gestion? Je rêve que vous vous appropriez cet organisme, pour y contribuer de votre couleur, vos idées et vos initiatives. Je pense que mon rôle, c’est de créer une structure et des opportunités pour que vous puissiez le faire.

 

J’espère aussi que la Caravane ne grossira pas trop. Cependant, ce ne sera pas à moi de décider, mais à nous tous. J’ai peur qu’on devienne un jour un autre de ces organismes dont le mot “croissance”, les signes de piastre et la compétition priment sur la mission. Je considère que l’essence de notre travail et l’impact réel sur le terrain n’est pas quantitatif, mais qualitatif. Je suis persuadé qu’un clown qui pense être meilleur qu’un autre clown n’a pas compris son métier et son rôle dans la société. J’espère que cet organisme se développera en faisant honneur au clown, notamment à ce qu’on appelle les “5 points du clowns” : simplicité, légèreté, ouverture, joie et authenticité. Le clown est un art extraordinaire, où l’ego n’a pas sa place, où l’écoute prime et où tous ont quelque chose de formidable à offrir, au service de l’autre.

 

Pour finir, je veux vous dire à tous et chacun : MERCI et BRAVO. Je suis si fier de nous, de vous. Fier de toutes ces belles choses qu’on a réussi à accomplir et de ces milliers de sourires semés. Je me sens privilégié de faire partie d’une aussi belle équipe d’humains extraordinaires. Ces rêves qui m’habitent depuis 15 ans sont bien plus légers et agréables à porter lorsque partagés avec vous. Au-delà de l’impact que la Caravane Philanthrope a sur le terrain, elle en a un immense sur mon bonheur et sur ma qualité de vie. MERCI. Je vous aime. xxx

 

PS : Je suis pas mal fier d’avoir réussi à éviter les mots « Covid » et « Pandémie ».

ÇA FAIT UN AN QU’ON EXISTE ! :D

Cette semaine a eu lieu notre toute première Assemblée Générale! Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons maintenant un nouveau Conseil d’Administration diversifié, paritaire et à l’image de notre bel organisme. Nous avons bien hâte de vous le présenter! 😃

C’était également le moment de faire le point sur cette année 2020 mouvementée et très différente de ce à quoi on s’attendait.
Entre le 1er octobre 2019 (jour de notre création) et le 1er octobre 2020, la Caravane Philanthrope c’est :
– 12 projets réalisés
– 24 artistes impliqués
– 396 représentations
– 37 313 sourires semés
et…
– 9 projets et 40 artistes annulés par la Covid
« On s’est viré de bord sur un 10 cent « , comme qui disent!
On vous promet qu’on a pas fini de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour essayer de changer le monde un sourire à la fois! 🙂
MERCI encore mille fois pour votre appui. Sans vous, rien de tout ça ne serait possible. ❤️

Spectacles pour briser l’isolement des ainés

En cette période de pandémie, où la solitude et la détresse émotionnelle battent leur plein, nos artistes se promènent à la grandeur du Québec afin de briser l’isolement et répandre des sourires. C’est à travers les balcons, les fenêtres ou en plein air qu’ils partagent leurs prouesses de cirque et leurs douces mélodies.

Ce service est gratuit si vous êtes un CHSLD, une résidence de personne âgées ou un organisme communautaire… et nos artistes sont quand même rémunérés! C’est donc une formidable façon de faire deux pierres d’un coup : répandre du bonheur chez vous et encourager la culture en ces temps difficiles.

Pour plus de détails, contactez-nous via courriel : fun@caravanephilanthrope.com

Spectacles de trapèze et violon :

Spectacles de cirque :

Spectacles de musique (Les Deux Autres) :

 

Spectacles de musique :

 

Clown de pandémie : Les aventures de Ti-Cass

Le terrain de jeu de Ti-Cass a toujours été les résidences pour aîné·es et CHSLD. Lui et ses autres ami·es clowns aimaient beaucoup répandre de la joie auprès des personnes un peu plus isolées.

Mais un beau jour, on a dit à Ti-Cass et toute la bande de rester à la maison parce que la planète avait attrapé un gros rhume. Bientôt, c’était le monde entier qui se retrouvait isolé.

Confiné chez lui à tourner en rond, Ti-Cass a laissé germer sous son casque une petite idée. Si le monde était confiné à la maison, comme l’étaient les aîné·es qu’il avait l’habitude de rencontrer, alors c’était à lui de leur rendre visite. Après tout, faire une petite balade dans le quartier en faisant des “allô” au monde, à distance, ça ne pouvait que faire du bien!

Et c’est ainsi qu’il a croisé, pour sa première sortie :

  • des automobilistes à qui il a donné des becs soufflés à la lumière;
  • des pharmacien·nes et des client·es de la pharmacie à qui il a fait des grimaces;
  • des familles dans leurs cours ou au travers de leurs fenêtres avec qui il a joué à cache-cache;
  • un livreur d’épicerie qui attendait qu’on réponde à la porte, alors Ti-Cass a décidé d’attendre avec lui et de faire des cabrioles;
  • un monsieur de l’autre côté de la rue qui prenait l’air sur ses escaliers et qui avait très envie de parler.

Et avec tout ce beau monde, il a eu le droit à des sourires à gogo, des becs en retour, des tatas en veux-tu en voilà et du bonheur, encore du bonheur.

Il se disait d’ailleurs que la joie est un service essentiel et que c’était à tout le monde de la partager.

Nous étions le 23 mars et c’était la première d’une grande série de sorties.

Le lendemain matin, Ti-Cass est parti au pas de course.

Il y avait des passants, des autos. Des passants dans des autos.

Il y avait des sourires sur les faces et des glissades sur la glace.

Il y avait du bonheur en partage et des arcs-en-ciel dans l’paysage.

Des « allô » ont brisé des frontières et Ti-Cass avait de quoi être fier.

Quelques jours après, Ti-Cass n’a pas pu résister. Il est parti dans les rues avec une quête en tête : retrouver ses aîné·es.

Il savait que ce n’était pas si loin. Et après quelques becs lancés au passage des gens qu’il a croisés, il a enfin trouvé la résidence Marcelle-B.Lemay qu’il cherchait.

Il y avait des aîné·es. Il y avait une baie vitrée. Ni une ni deux, Ti-Cass a fait le fanfaron. Ils·elles étaient tous·tes attablé·es pour le souper, mais les regards n’étaient plus dans l’assiette : ils étaient tous rivés sur les foufounes de Ti-Cass.

Il s’est bien sûr marié avec tous·tes les résident·es et leur a montré ses meilleures cabrioles, ses plus beaux sourires et ses plus moches grimaces. Il a eu des sourires et des grimaces en retour. Pas de cabrioles mais une farandole de joie dans leurs yeux.
L’équipe des préposé·es était en feu et Ti-Cass était heureux de les voir si joyeux·ses :

« c’est tellement une bonne idée, merci »;

« tu nous mets du baume au cœur, lâche pas »;

« merci de faire ça pour eux »…

Toutes ces phrases résonnent encore dans la tête de Ti-Cass.

De semaines en semaines il a continué ses aventures. Ses pas l’ont mené de maisons en maisons, de résidences en résidences, en passant par des CPE et autres milieux de garde. Il est même allé faire l’épicerie pour saluer aussi ces travailleur·ses essentiel·les. Il a semé de la joie à chaque coin de rue, sans oublier quelques petits poissons pour le 1er avril.

Dans un souci de donner de la joie aux plus isolé·es, il s’est même lancé, avec son ami Léo, dans les conférences téléphoniques pour joindre les personnes qui sont dans les résidences et CHSLD.

Toujours motivé et plein d’entrain, il continue de répandre du bonheur et des grains de folie un peu partout où il peut marcher, courir, danser et péter!

 

Réalisations

Depuis notre fondation, le 1er octobre 2019, nous avons mis sur pied de nombreux projets afin de briser l’isolement et répandre du bonheur, auprès d’enfants vulnérables et de populations marginalisés au Québec (CHSLD, personnes en situation t’itinérance, etc.) ou à l’international (camps de réfugiés, orphelinats, etc.).

Bien que la Covid soit venue bouleverser nos activités de manière significatives et annuler nombreux de nos projets, nous avons pu réaliser plusieurs voyages humanitaires à l’international et réussis à adapter nos activités afin de s’impliquer de manière locale, tout en respectant les mesures sanitaires et de distanciation sociale.

12

PROJETS RÉALISÉS

396

REPRÉSENTATIONS

 

37 313

SOURIRES SEMÉS

Apparitions médiatiques

Guillaume Vermette: le clown humanitaire au service de ses voisins [VIDÉO]

3 avril 2020 - Le Nouvelliste

[...] la Caravane philanthrope, [...] avec de nombreux artistes, s’affaire elle aussi à mettre un peu de lumière dans la vie des gens [...]
Lire la suite

La barrière du masque

2 mai 2020 - Le Nouvelliste

Jérôme Blanchette, né avec une surdité profonde, avait commencé à faire des visites en CHSLD avant la pandémie.
Lire la suite

Guillaume Vermette, marchand de sourires

2 mai 2020 - Le Courrier Sud

Le clown humanitaire Guillaume Vermette a plutôt fait le choix de continuer à s’impliquer dans le but de redonner le sourire aux gens.
Lire la suite

Des artistes au service des résidents confinés

19 mai 2020 - Ici Première

Le duo Les Deux autres [...] a joint la Caravane philanthrope dont l'objectif est d'ajouter de la couleur à la vie des personnes confinées.
Lire la suite

Ti-Cass, le clown au cœur d’enfant

20 mai 2020 - L'Hebdo Journal

Ti-Cass ne désobéit à aucune règle [...] qui irait à l’encontre des lois et des mesures de confinement, Ti-Cass sort pour répandre le bonheur [...]
Lire la suite

La Caravane Philanthrope s'installe à la résidence Lokia pour briser l'isolement

10 juin 2020 - Ici Première

Depuis quelques semaines, la Caravane Philanthrope se produit devant des CHSLD pour briser l'isolement.
Lire la suite

Des acrobates décrochent un sourire (VIDÉO)

11 juin 2020 - Radio-Canada

[...] un collectif d'artistes qui se promène de résidence en résidence au Québec, afin d’apporter un peu de bien-être aux aînés.
Lire la suite

Conférences
et spectacles

Nos spectacles sont gratuits si vous êtes un CHSLD, une résidence de personne âgées ou un organisme communautaire… et nos artistes sont quand même rémunérés! C’est donc une formidable façon de faire deux pierres d’un coup : répandre du bonheur chez vous et encourager la culture en ces temps difficiles.

Nos conférences reprennent tranquillement, autant que le déconfinement le permet. Aidez-nous à financer nos projets humanitaires, en invitant nos artistes à vous partager des histoires de voyages. C’est parfois drôle, parfois bouleversant, mais toujours très humain. C’est aussi une merveilleuse façon de sensibiliser votre groupe à différentes réalités sur la planète et de lui donner envie de s’impliquer dans la société.

Spectacle

Cirque de confinement

En cette période de pandémie, où la solitude et la détresse émotionnelle battent leur plein, nos artistes se promènent à la grandeur du Québec afin de briser l’isolement et répandre des sourires. C’est à travers les balcons, les fenêtres ou en plein air qu’ils partagent leurs prouesses de cirque et leurs douces mélodies.

Lire la suite
Conférence

15 ans d'humanitaire

Avec Guillaume Vermette

Après environ 15 ans d’humanitaire et 40 pays, Guillaume a beaucoup de choses à dire! Il a fait plein de rencontres formidables et a été confronté à toutes sortes de réalités difficiles. Dans cette conférence, il vous partage des histoires de voyage, dans un style très dynamique et authentique. C’est parfois drôle, parfois bouleversant, mais toujours très humain.

Lire la suite
Conférence

Comment tu fais, pour garder le sourire?

Avec Guillaume Vermette

Dans cette conférence, Guillaume met l’accent sur les nombreuses embûches qu'il a affronté afin de pouvoir vivre pleinement sa vocation. En commençant par l’enfance et l’adolescence; parce que l’école est l’épreuve la plus difficile qu'il affronté de toute sa vie, principalement à cause de problèmes de santé mentale et de l’intimidation des autres.

Lire la suite
Conférence

La Circonférence

Avec Yan Imbault

À travers les anecdotes de voyage d’un grand voyageur excentrique, Yan Imbault fait la lumière sur les nouveaux défis que notre jeunesse aura à relever. Il nous aide à en comprendre les enjeux, à trouver des solutions dans notre quotidien et à identifier nos alliés.

Lire la suite
Conférence

Play is Essential

Avec John Shibley

Play is a crucial element of human life. In this presentation, John explores how we currently value play and all of its benefits. Spoiler: it’s not enough! We are challenged to re-frame how we perceive play and encouraged to let it into our daily life.

Lire la suite

Invitez-nous à venir inspirer et répandre des sourires chez vous!

Réserver

Quarantine Circus

Since the beginning of this pandemic, solitude and emotional distress have been prominent. Our artists have been traveling the province fighting isolation and spreading smiles. Their circus feats and sweet melodies have been appreciated through balconies and windows – a show distanced enough to respect current guidelines, but intimate enough to reach the hearts of our spectators.

 

This service is offered free of charge to hospice residences, retirement homes and community-based organizations. Don’t worry, our artists are compensated thanks to generous donations. This has been, and continues to be, a great way to spread happiness and support culture simultaneously in these difficult times.

For more details, contact us by email : fun@caravanephilanthrope.com

Trapeze and violin shows:

Circus shows :

Musical performances (Les Deux Autres) :

Musical performances :

 

with Guillaume Vermette

15 Years a Humanitarian

 

*subtitled Conference*

 

After about 15 years of humanitarian work visiting 40 countries, Guillaume has a lot to say! He has met with an incredible number of fantastic people and has been confronted with countless challenging realities. In this presentation he will share stories in his own dynamic and authentic style. Sometimes it’s funny and other times overwhelming, but always remains deeply human.

He will take the time to present some of the social injustices and situations currently taking place on our planet. More than anything though, his goal is that you are encouraged to be kind in your daily life, so that you are inspired to have a positive effect on the world around you, simply for the sake of happiness.

This presentation has been delivered hundreds of times in about ten countries.

 

“Students and teachers alike are still feeling warm inside by attending this touching, sincere, laughter-filled conference. We lived a magical moment!”

– Marlène Dubois, Les Seigneuries Secondary School

 

“He was so inspiring, I will never forget him. He’s so passionate about giving joy to everyone around him, but especially to those who really need it; refugees, orphans, sick children, etc. We need more people like you, Guillaume, your presentation gave me confidence and I’m now more motivated than ever to reach my dream. Thank you so much!”

– Camille, 4th grade

 

This presentation is only offered in French for now.

 

   

with Guillaume Vermette

How Do You Keep Smiling?

 

*subtitled Presentation*

 

Guillaume presents himself as one of the happiest people he’s met in his life – but this hasn’t always been the case. For a long time, he was living with deep sadness. In this presentation he highlights the many hurdles he had to overcome to fully answer his calling. The presentation begins with his childhood and teen years, when school was his biggest challenge. He recalls his problems with mental health and bullying and explains how he overcame them.

For 20 years, almost everyone tried to discourage him from becoming a humanitarian clown; teachers, friends, family, etc. Despite it all, he kept moving forward, hanging on to his dream. After endless trials and errors, he was finally able to build the career and the life he wanted. Defeat is a part of success. Perseverance is a group endeavor. Knowing our limits and asking for help is the key to victory and happiness.

 

This presentation is only offered in French for now.

 

with Yan Imbault

the Circonference

* subtitled “Presentation” *

 

Through the anecdotes of an eccentric traveler, Yan Imbault sheds light on the new challenges that our youth will have to face. He helps us in understanding the stakes, and in finding solutions in our daily life and identifying our allies. Yan Imbault is a social clown and a circus artist who sparks humour within each one of us, showing the importance of self-reflection. He also shows us the importance of taking a stand and of active engagement. While it’s adapted to all circumstances, this presentation transforms the mundane into the extraordinarily zany and offers an opportunity for circus and humour to be tools of social awakening.

 

This presentation is only offered in French for now.

 

with John Shibley

Play is Essential

John is a multi-disciplinary artist who comes from the mysterious lands of Ottawa. It was here where, at the age of 3, he practiced making the faces in the mirror that ended up making him the clown he is today. When he was 12 he achieved a prestigious blue belt in Karate, and when he was 14 he won best dressed in his Elementary School. Very noble achievements indeed. John now loves music, magic, and the science behind what makes us into the most beautiful and creative humans we can be.

 

This presentation is a deep dive into the wonderful benefits of play and a gentle encouragement to embrace our more playful side. It is a mix of compelling anecdotes from John’s work and concrete peer-reviewed analysis. We will look at both short- and long-term effects of unstructured play in children. With this presentation, John hopes to convince us to be more playful in our daily lives. By doing so, we give license to those around us to also be more playful – a healthy addition to any workplace or lifestyle. As play is a crucial building block to healthy development, it’s imperative that we allow each other to be more playful. And while play is having fun for the sake of itself, it has the wonderful benefit of helping us stay fit both mentally and physically.

 

This presentation is only offered in English for now.

 

 

 

Notre mission

Notre Mission :

Contribuer au bien-être des populations marginalisées et renforcer la solidarité entre les communautés, par le biais de pratiques artistiques humanitaires et sociales.

Nos Valeurs :

Droit à la dignité – Droit à l’enfance – Coopération – Créativité – Inclusivité

Nos Objectifs :

  • Démocratiser les pratiques du clown humanitaire, du clown thérapeutique et du cirque social.
  • Renforcer le tissu social et la solidarité au sein de la communauté.
  • Briser l’isolement et combattre la détresse émotionnelle.
  • Offrir des espaces inclusifs et ludiques.

Allergiques à la compétition, nous favorisons la collaboration avec d’autres organismes et initiatives. Nous avons la conviction que c’est la meilleure façon de faire pour que nos projets soient porteurs de changements réels et durables dans le temps.

En s’insérant dans une démarche en partenariat avec d’autres initiatives déjà mobilisés pour la cause et qui ont développé une expertise complémentaire à la nôtre, nous voulons éviter de diluer les forces et ainsi maximiser les ressources (financières, humaines, etc). Nous oeuvrons activement à ce que nos projets aient un impact sur le long terme et soient portés par des personnes issues des communautés auprès desquelles nous intervenons.

Nos valeurs

Droit à la dignité • Droit à l'enfance • Coopération • Créativité • Inclusivité • 
Droit à la dignité • Droit à l'enfance • Coopération • Créativité • Inclusivité • 

Faire un don

Nous joindre

Vous pouvez aussi nous joindre au 514 651-0101